home accés à l’extranet newsletter search
 Plus d'articles

Stations Pêche : 5 nouvelles destinations labellisées

Premières communes labellisées « Station Pêche » pour la Corrèze, le Gers, la Haute-Vienne et le Loiret. Une plus-value pour développer le tourisme pêche !

5 Stations Vertes ont reçu le label Station Pêche lors du 18e Congrès des Stations Vertes et des Villages de Neige qui se déroulait entre Léman-Portes du Soleil.

 

CAZAUBON - BARBOTAN LES THERMES

Porte d'entrée ouest d'Occitanie, à la jonction des paysages vallonnés gersois et de l'immense forêt landaise, la commune de Cazaubon, avec sa station thermale classée de Barbotan-les-Thermes, affiche des traits de caractère reflétant tout son patrimoine. Traditions festives, art de la table et patrimoine attrayant constituent le trio harmonieux de ce pays du Bas-Armagnac.

Le lac de l'Uby
La commune est traversée par la vallée de l'Uby, site classé de 80 hectares, au sein de laquelle se trouve le complexe touristique du lac de l'Uby, créé au début des années 70, terrain de nombreuses activités sportives et nautiques dans un cadre verdoyant. Il jouit d'une excellente renommée. C'est le lieu de rendez-vous des pêcheurs aux carnassiers du bord, les pêcheurs au coup et les carpistes, (Championnat du Monde de pêche à la carpe en 2009).

L'AAPPMA « Le Goujon du Bas Armagnac » fondée en 1948 et forte de 400 adhérents, est très impliquée dans la vie locale et organise des animations et ateliers pêche, des journées de sensibilisation au milieu aquatique et environnemental, de nombreux concours de pêche (Américaine, float tube) dont un enduro carpe de 72 heures le week-end de l'Ascension.

 

CHAMBERET

La commune de Chamberet s'étend du Mont Ceix (730 m d'altitude), en passant par le Puy des Fayes (644 m d'altitude) et le centre bourg. Elle compte près de 1350 habitants pour une superficie d'environ 7000 hectares. C'est une destination qui offre de nombreux services et des activités de loisirs dans l'univers de la Nature. Egalement labellisé Famille Plus, Chamberet mène une réelle politique d'accueil des familles et des enfants. La commune s'est également engagée dans la réalisation d'un agenda 21 local par la mise en place d'actions en faveur du développement durable, elle est labellisé "Notre village Terre d'Avenir".

Le site de Chamberet est composé de 2 plans d'eau communicants parfaitement adaptés pour un parcours Famille. Le plan d'eau du Causse est le point touristique stratégique de la région de Brive. On y trouve de nombreuses activités sportives et de loisirs. Le peuplement piscicole est composé de truites et de gardons. L'étang de Chamberet propose un Bassin aménagé pour les enfants de - de 12 ans et personnes à mobilité réduite.

 

CHÂTILLON-SUR-LOIRE

Châtillon-sur-Loire est une bourgade accueillante de 3 232 habitants située au carrefour de la Bourgogne, du Berry et de la Sologne. La Loire, façonnée par d'anciens  ouvrages de navigation, y croise l'ancien canal latéral et le canal de Briare, alimentés par un vaste réseau d'étangs sauvages et poissonneux. A cet environnement naturel diversifié et préservé s'ajoute un patrimoine historique et architectural riche fondant l'attractivité touristique de la ville, résolument tournée vers les activités de nature et l'écotourisme. Sillonné de voies d'eau, de levées, de chemins de halage et de sentiers de pêcheurs, le territoire communal offre de multiples possibilités de randonnée (nautique, pédestre, équestre, cyclo et VTT) ou tout simplement de balades et flâneries le long de la Loire et des canaux ... où l'on ne manque jamais de croiser quelques pêcheurs.

Un paradis pour la pêche
Avec ses dizaines de kilomètres de berges de Loire sauvages, un réseau de canaux aux profils variés et plusieurs centaines d'hectares d'étangs, Châtillon-sur-Loire a toujours été vanté comme un paradis pour les pêcheurs. On peut y taquiner plus de quarante espèces de poissons en pratiquant une large palette de techniques, depuis la pêche du goujon à trousse-culotte jusqu'au brochet à la mouche fouettée. La pêche des carnassiers y occupe une place particulière, en raison de populations abondantes et de l'arrivée récente d'espèces nouvelles et sportives, comme le silure et l'aspe. La Gaule Chatillonnaise et la Fédération de pêche du Loiret se sont engagées dans la valorisation de ce potentiel halieutique remarquable, avec notamment un parcours dédié au black-bass sur les 11 km du canal latéral à la Loire et l'étang de la Tuilerie (72 ha) dédié à la pêche des carnassiers aux leurres.

 

EYMOUTIERS

Ville-porte du PNR Millevaches, Eymoutiers est une cité de caractère de 2000 habitants traversée par la Vienne, ancrée dans une nature préservée et une histoire qui a commencé au Xéme siècle. Jusqu'à la fin du XIXème siècle, la Vienne était une zone économique avec les tanneries, les moulins installés tout le long, mais aussi le flottage du bois pour alimenter les fours à porcelaine de Limoges. La ville, avec ses greniers à claire-voie, conserve la trace de ce passé florissant. Aujourd'hui, la Vienne est une zone de loisirs où se côtoient avec respect les kayakistes, les pêcheurs et les amoureux de la nature.

La pratique de la pêche
Eymoutiers est une porte du plateau de Millevaches, véritable château d'eau au coeur de Limousin où naissent de nombreux cours d'eau. La commune se situe à proximité du Lac de Vassivière, un grand lac de 1000 ha, ainsi que nombreux autres lacs artificiels, tous issus de l'aménagement hydraulique de la Maulde. Pour renforcer l'offre locale, une démarche de qualification des gites de pêche, est en cours et la Fédération départementale de la Pêche 87 prévoit la création d'un Parcours Pêche à Eymoutiers. La pêche est réputée sur ce cours d'eau de 1ère catégorie. Dans la traversée du bourg, le long d'un parcours de graciation (no kill), la remise à l'eau de la truite fario et de l'ombre commun, espèces emblématiques de La Vienne, est obligatoire. Pour découvrir la rivière et la pêche, des acteurs locaux, notamment l'APPMA La Pelaude et le Club de Canoë-Kayak, proposent des animations et des activités.

 

SAMATAN

Samatan, village du Sud-Ouest de 2500 habitants, est situé en Gascogne, aux portes de Toulouse. Station verte depuis 1986, c'est une destination nature inscrite dans une démarche de progrès écotouristique et développant les itinérances douces. Son marché au gras est le plus grand marché de France dans cette production, son marché à la volaille vivante est un des plus beaux du sud-ouest, celui de plein vent anime les rues du centre-ville avec plus de 200 commerçants non sédentaires. La commune est un bourg vivant et convivial avec de nombreux commerces. Plus de 60 associations dynamiques offrent tout au long de l'année des animations et des festivités accessibles au plus grand nombre (Foire agricole et semaine verte, festival d'été de théâtre, Sam'africa, Monde de l'auto, Gasconh'à table...).

Le lac, la Save et son canal
Dans les années 80, la municipalité fait le pari de développer une nouvelle activité économique pour Samatan : le tourisme, en créant une base de loisirs avec un lac de 9 ha et un village vacances (220 lits, un espace détente). Cet ensemble est situé à proximité du centreville, dans un environnement paysager permettant sa valorisation par des espaces de biodiversité (site déclaré zéro phyto) tout en intégrant l'accessibilité à tous. Converti en parcours passion, le lac permet la pratique de la pêche de brochets et sandres en no-kil mais également de carpes, de brèmes, de tanches... La Save et le canal permettent de diversifier les parcours. Un poste de pêche PMR et un parcours pour les enfants complètent l'offre. L'AAPPMA et la Fédération de pêche du Gers proposent en partenariat avec la commune des animations pédagogiques et des concours de pêche.

 Plus d'articles